laclassebleueTV !

Vimeo

Archives

Cycle 3-Les dictées

DictéeEdit du 28/12/2012 : ajout de nouveaux types de dictées tirés de vos commentaires !

Lors de mon année de T1, j’étais suivi par une conseillère pédagogique formidable qui m’a beaucoup aidé, et avec laquelle j’ai eu de nombreux échanges très constructifs.
Elle m’a appris beaucoup de choses, notamment sur le thème de la dictée.

Je partage ici avec vous un document que ma conseillère m’avait envoyé sur ce sujet, « des réflexions diverses, recueillies, assemblées, partagées qui, à mon sens, « font sens » et qui doivent prendre place au quotidien » (citation de l’auteur).

La dictée et l'enfantJ’ai utilisé ce document, mes connaissances et mes recherches sur Internet pour vous proposer de recenser ici, sans hiérarchie aucune mais avec à chaque fois un bref descriptif, les différentes formes de dictées que nous pratiquons aujourd’hui dans nos classes, afin de témoigner de leur diversité et de leur richesse.

  1. L’auto-dictée : c’est un petit texte que les élèves doivent connaître de mémoire (on leur demande souvent de l’apprendre à la maison) et qu’ils doivent ensuite savoir écrire en classe sans faire d’erreur (sinon, on les fouette !! Quoi, pas vous ?!).
  2. La dictée-mémoire : des mots ou de simples phrases sont appris et rassemblés dans un répertoire.
  3. La dictée-sondage : avant une activité orthographique.
  4. La dictée à trous, ou dictée « partielle » : dans ce cas, la dictée porte sur un texte dont seuls quelques mots sont à écrire.
  5. La dictée « préparée » : à l’avance, on travaille le lexique en classe, ou certaines notions. Parfois, la dictée est faite, puis corrigée, puis donnée de nouveau !
  6. Enfant
    La dictée « expliquée » : en commun, en cours de dictée, le maître explique aux élèves pourquoi tel mot s’écrit ainsi, pourquoi tel accord doit être fait…
  7. La dictée « dirigée » : pendant la dictée, le maître attire l’attention des élèves sur les problèmes orthographiques, sans leur donner la solution mais en éveillant leur vigilance.
  8. La dictée « dialoguée » : lors de la dictée, les élèves peuvent poser au maître toutes les questions qu’ils se posent.
  9. La dictée-problème : en général courte, sur une phrase ou une notion posant un problème à résoudre le plus souvent en groupe.
  10. La dictée « avec outils » : ici, l’enfant peut s’aider, pendant la relecture, de son cahier de leçons, de répertoires, d’un dictionnaire pour chercher seul ses erreurs, avant la correction collective.
  11. L’« exercice dicté » : dans ce cas, la dictée porte sur un point d’orthographe bien précis, où l’on procède par analogie et substitution.
  12. DicteeLa dictée « à l’adulte » : très pratiquée à l’école maternelle, cette forme de dictée est souvent délaissée en élémentaire, notamment au cycle 3. La dictée à l’adulte permet pourtant, à tout niveau, de réfléchir collectivement aux choix orthographiques d’un texte écrit en commun.
  13. La dictée à un camarade : elle permet la confrontation dans un petit groupe ou un binôme, lors d’une production de texte.
  14. La dictée « négociée » : à partir de plusieurs textes individuels, les enfants rendent un seul texte.
  15. La dictée « au tableau » : un élève est envoyé au tableau pour faire la dictée que les autres font sur une feuille ou dans leur cahier. Ces derniers signalent ensuite les différences qu’ils remarquent entre leurs productions et celle de leur camarade envoyé au tableau, et les échanges portent sur ces différences.
  16. La dictée « de contrôle » : sur les notions apprises ou révisées, ce type de dictée a son importance, mais ne doit pas prendre le pas sur les dictées d’apprentissage.
  17. La dictée « flash » : c’est ma préférée ! Aussi vais-je lui consacrer un billet tout entier (si, si !!)
  18. La dictée « frigo » (idée d’Agnès) : le maître dicte quelques phrases à ses élèves. A la fin de la dictée, ces derniers mettent leur cahier dans leur case (au « frigo »). Le maître affiche alors le texte au tableau et regarde avec ses élèves les mots qu’ils ont mal orthographiés en cherchant l’explication de la bonne orthographe. Puis le texte du tableau disparaît et les cahiers sortent du « frigo » pour que la dictée soit corrigée !
  19. La dictée « à points cumulés » (idée de Stéphanie) : après sélection de 10 difficultés à surmonter (les élèves ne savent pas lesquelles !), le maître fait la dictée en classe. Chaque élève part avec 0 point dans sa besace, et cumule 2 points à chaque erreur surmontée. Les erreurs sur les autres mots sont elles aussi corrigées mais n’enlèvent aucun point à l’élève.
  20. La « dictée-segments » (idée de Véronique) : le texte est tronçonné en 20 segments (titre inclus). (avec des segments plus ou moins courts, c’est-à-dire qu’un segment peut ne comporter parfois que 3 ou 4 mots). Chaque segment écrit sans erreur permet de gagner 1 point. S’il y a 1 ou plusieurs fautes dans le segment, on ne gagne pas de point. A la fin, l’élève (ou l’enseignant) compte le nombre de segments « sans faute ».

Voilà !

Si vous connaissez d’autres formes de dictées, ou si vous pratiquez en classe une forme de dictée non-répertoriée ici, n’hésitez pas à poster un commentaire pour la partager avec nous !

Et puis zut !!
Même si vous n’avez pas d’autres types de dictée à nous faire découvrir, postez quand même un commentaire (un vrai p’tit dictateur, oui, môssieu !!).

Similar posts

46 Commentaires

  1. Audrey's Gravatar Audrey
    30 août 2014    

    Super article. Merci beaucoup !

  2. lilibitshu's Gravatar lilibitshu
    7 juillet 2014    

    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour toutes ces idées ! Je pratique la dictée frigo et la dictée négociée, et je vais essayer toutes les autres afin de changer les habitudes dès la rentrée !

    J’avais une suggestion, et en même temps une demande de témoignage, à faire concernant la correction des dictées.
    Lors de mon inspection de certification, l’inspectrice m’a parlé de la typologie des erreurs de Nina Catach, que je conseille à tous ceux qui s’intéressent aux dictées et production d’écrits.

    Est-ce que quelqu’un a déjà utilisé cette typologie pour les dictées ?

    Merci encore à toi pour tous les docs, institutionnels ou non ! Un grand merci pour le partage !

  3. laurence's Gravatar laurence
    3 juin 2014    

    Bonjour,
    j’adore votre site, j’y pioche beaucoup d’idées surtout que je viens de reprendre un cycle 3 (ce2/cm1!) après 6 ans de cp.
    Pour les dictées, j’ai un système d’autodictée + dictée. Je m’explique: l’autodictée est partagée en 4 paragraphes que l’on étudie sur 4 jours (1 paragraphe par jour) et le 5ème jour, c’est la dictée qui porte sur le thème de l’autodictée. Je compte le nombre de mots dans la dictée, le nombre de mots faux et je ramène le tout en pourcentage. Voilà!
    Bonne soirée.

  4. gaelle's Gravatar gaelle
    5 mai 2014    

    Je viens de piocher de bonnes idées merci. Je fais souvent 2 types de dictées que mes élèves adorent: la dictée à choix multiples: j’écris la dictée au tableau mais pour les notions que je veux travailler, je propose 3 écritures possibles. Les élèves recopient la dictée avec les mots qui leur semblent justes puis on corrige ensemble et chaque élève doit justifier son choix. L’autre dictée (je n’ai pas de nom) : je dicte un texte puis au tableau j’écris toutes les propositions des élèves pour chaque mot et ensemble on choisit le bon en expliquant. Nous pratiquons aussi depuis le CE1 un codage des erreurs sur les dictées plus classiques par exemple 2v pour une erreur de terminaison du verbe, 2GN pour un accord du nom, 3 pour une erreur de son etc. cela aide les élèves à savoir comment se corriger. Voilà :)

    • Gael's Gravatar Gael
      7 mai 2014    

      Merci à toi pour toutes ces idées, Gaëlle, je les ajouterai à l’article lors de sa prochaine MAJ Happy !

  5. Myriam J's Gravatar Myriam J
    23 avril 2014    

    merci pour ce travail précieux je suis maman d’un zèbre en ce2 et grâce à vos fiche je peux le faire travailler sur 2 niveaux

    • Gael's Gravatar Gael
      18 mai 2014    

      Apprendre à un zèbre ne doit pas être une tache facile, bravo à vous pour votre investissement Overjoy !

  6. clelia's Gravatar clelia
    2 avril 2014    

    Bonjour,
    Une autre idée !
    Je pratique depuis 2 ans la dictée sans erreur (d’Ouzoulias) en CM2.
    Le principe est le suivant :
    – Je choisis un texte qui a déjà été lu en classe (extrait de la lecture suivie, extrait d’un document d’histoire, leçon de géographie etc…)
    – Le texte dicté est distribué et lu la veille ou le matin de la dictée (on fait alors la dictée en fin de journée).
    Collectivement, les élèves relèvent les difficultés qui sont notées au tableau et y restent jusqu’à la dictée.
    – Au moment de la dictée, le tableau est effacé. Les élèves écrivent la dictée sur une feuille qui comporte le texte au verso. Ils ont le droit de tourner la feuille pour vérifier un mot quand ils en ont besoin. Ils soulignent ce mot dans leur dictée afin de le signaler et comptabilise le nombre de mots soulignés à la fin de l’exercice.
    L’objectif est d’écrire une dictée sans erreur. J’enlève un demi-point par erreur. Je limite les texte à 60-70 mots.

    Points forts de cet exercice : instaurer le doute orthographique, mémoriser les mots (puisqu’on est obligé le mémoriser le mot au dos de la feuille pour l’écrire juste), permettre aux élèves en difficultés d’avoir des notes correctes (et les bons se lancent vite le défi de faire la dictée sans regarder), améliorer considérablement la copie (ce qui est un gain précieux pour toute l’année), faire progresser les élèves avec cet exercice évolutif (objectif 1 avoir la meilleure note, objectif 2 diminuer le nombre de mots soulignés).

    NB : Prévoir une bande de collage verticale à droite au verso

    Je fais une dictée sans erreur par semaine (ou presque) pendant 12 semaines puis j’enchaîne avec la dictée frigo (à ma manière) qui est un excellent exercice d’orthographe également.

    J’ai été un peu longue mais j’espère vous avoir donné envie de tester cette fameuse dictée.
    (On peut trouver plein de documents détaillés sur la dictée sans erreur sur la toile).

    • Gael's Gravatar Gael
      5 avril 2014    

      J’aime beaucoup cette idée, au croisement de la dictée-flash, de la dictée noircie et de la dictée-frigo. Alors oui, tu m’as donnée envie de l’essayer !
      Merci à toi d’avoir si bien décrit cette dictée Wink !

      • clelia's Gravatar clelia
        7 avril 2014    

        Bonsoir,
        Je viens de me relire, désolée pour les coquilles ….

        J’ai oublié quelques points :
        – corriger de deux couleurs différentes les erreurs d’orthographe grammaticale et celles d’orthographe lexicale (ce n’est pas très contraignant et permet de cibler les difficultés des élèves). Il faut donc prévoir trois cases en bas de la feuille de dictée (au recto) pour : le nombre de mots soulignés, le nombre d’erreurs d’orthographe grammaticale et le nombre d’erreurs d’orthographe lexicale
        – prévoir un tableau récapitulatif pour chaque élève avec 3 colonnes –> nombre d’erreurs d’orthographe grammaticale/nombre d’erreurs d’orthographe lexicale/score, afin d’observer les progrès réalisés (dans ma classe, on le colle à la fin du cahier du jour)
        – corriger des dictées sans trop d’erreurs, sans y passer des heures (je corrige les 28 dictées en 30 minutes).
        – c’est déroutant la 1ère fois mais l’essayer c’est l’adopter !!

        Dictée découverte dans « Favoriser la réussite en lecture : les maclé »
        André Ouzoulias, Scéren CRDP de Versailles, Retz.

        PS : Merci pour l’intérêt que tu as porté à mon commentaire et pour tes super leçons de vocabulaire que j’ai piochées la semaine dernière !

  7. marie's Gravatar marie
    25 janvier 2014    

    Bonjour !!! et mille bravos pour ce travail de titan dans lequel je pioche (un peu honteuse !!).
    je pratique aussi la dictée différée (peut-être est-elle connue sous un autre nom ???) à effectuer par petits groupes, compte tenu des déplacements.
    Le texte de la dictée est affiché dans le couloir ou un coin de la classe. Les élèves se déplacent pour mémoriser un mot, un groupe de mots (en fonction du niveau et des capacités de chacun) sans possibilité de prendre des notes bien sûr. Arrivés à leur cahier ils doivent écrire ce qu’ils ont retenu (mots + orthographe). Ils peuvent bien entendu contrôler ce qu’ils ont noté au déplacement suivant et récupérer mentalement un autre groupe de mots. A chaque déplacement vers le texte, ils doivent faire un bâton sur leur cahier dans la marge afin que je puisse contrôler le résultat/nombre de déplacements. Cela permet au maître de se libérer pour un autre groupe à condition que les déplacements se fasse dans un silence complet.
    Je viens de voir que Calimero a posté une dictée similaire.
    Bon courage à tous !!!! et merci encore.
    Marie

  8. marcf's Gravatar marcf
    19 décembre 2013    

    Merci pour travail effectué sur le site. Bravo. Total respect.

  9. Calimero1083's Gravatar Calimero1083
    5 septembre 2013    

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces idées. Ca donne envie de varier un maximum les modes de dictées afin de rendre cette activité plus agréable pour les enfants et les enseignants.
    Cette année, j’aimerais tester une nouvelle façon de pratiquer la dictée que j’ai vue en formation. Il s’agit de la dictée « couloir ». Le texte de la dictée est dicté normalement aux enfants. Une fois, la dictée terminée, les enfants se relisent. Le texte de la dictée est alors placé dans le couloir. Les enfants peuvent alors en silence et sans rien pour écrire aller consulter le texte dans le couloir et ainsi mémoriser les mots qui leur posent des difficultés et revenir à leur place pour les corriger. Le nombre de passage dans le couloir pourra varier selon le niveau de la classe, le moment dans l’année, le niveau individuel de chaque élève, etc. Je suis curieuse de découvrir les apports de ce type de méthode. C’est un bon moyen pour travailler la mise en mémoire des mots d’usage entre autre.

  10. Hélène's Gravatar Hélène
    22 août 2013    

    Bonjour

    D’abord merci pour ton site, il est vraiment super et c’est une mine de ressources.
    En ce qui me concerne, pour la dictée, je pratique la dictée judo d’après le site de la circonscription de st gilles croix de vie.
    http://cic-stgilles-ia85.ac-nantes.fr/spip.php?article113
    Je ne sais pas si quelqu’un connaît mais en tous cas les enfants se prennent au jeu pour changer de couleur de ceinture.
    Moi je prépare toujours un peu la dictée.

  11. Axellana's Gravatar Axellana
    1 août 2013    

    Bonjour Gaël

    J’adooore ton site ^^. Pour ma part, j’ai testé une nouvelle façon de noter la dictée l’année dernière et aussi une manière de laisser une trace des réflexions faites en cours de dictées. Je finissais par une dictée négociée un peu différente de la « vraie ». Je m’explique, j’ai habitué les élèves à réfléchir sur leur dictée en leur imposant d’écrire, entourer, flécher au crayon à papier toutes les exigences auxquelles ils doivent penser à chaque dictée. Nous avons une liste de 10 exigences à respecter pour chaque dictée : les majuscules en début de phrase, la règle du m devant m,b,p … Quand le texte est copié ils prennent leur crayon et entourent toutes les majuscules en début de phrase, les points à la fin, pour les accords ils entourent le pronom sujet et font une flèche vers la terminaison du verbe, de même pour les accords dét-nom-adj, les homonymes sont entourés et remplacés en dessous ( a par avait par ex)… Ce n’est pas une relecture survolée ainsi. Chaque dictée est créée par mes soins et je compte toutes mes exigences. Cela peut aller jusqu’à 3 exigences (voire 4) pour un seul mot ( mot appris + majuscule + accord au pluriel). Ainsi un mot ne vaut pas toujours qu’un seul point. D’autres non vus ne comptent pas du tout. Un mot mal écrit mais qui sonne juste phonétiquement comptera pour un point si celui-ci n’a pas été vu… Ainsi, j’avais parfois 48 exigences, parfois 54. Je comptais le total des points obtenus par l’élève et faisais un pourcentage. Les élèves en difficulté n’ont jamais eu de pourcentage en dessous de 50%. Pas de 0 comme ça et des résultats bien souvent en progression. Après cette dictée, je répartissais les élèves en groupes de 4 ou 5 dont le pourcentage à la dictée précédente se rapprochait. Chaque groupe avait un contrat avec un nombre d’erreurs à ne pas dépasser. 2 pour les meilleurs, 15 pour les plus en difficultés. Le défi étant lancé, je dictais à nouveau le texte qu’ils copiaient à tour de rôle sur une feuille A3 en discutant des différents points d’orthographe rencontrés. A la fin, ils devaient me laisser trace des différents point de réflexion au crayon à papier ( ce qui aidait fortement pour la fois suivante ceux qui n’y arrivaient pas bien individuellement). Chaque groupe venait me voir une fois le travail fini. J’indiquais le nombre d’erreurs à chaque fin de phrase et ils devaient retourner à leur table trouver la bonne orthographe. Cela leur permettait de reconnaître les erreurs faites dans leur dictée individuelle. Les élèves ont adhéré à ces dictée « pourcentage »et négociée et mon inspectrice en a fait des éloges. Si ça peut servir ^^

  12. Mélanie's Gravatar Mélanie
    17 juillet 2013    

    Waooouuuh que d’idées pour moi qui débute !
    J’ai fait ma 1ère classe en cm1 cette année et la dictée c’était vraiment pas mon truc !
    A la rentrée, j’aurai 2 mi tps (cm1 et cm2), je vais vraiment me servir de ttes ces idées pour prendre enfin du plaisir à travailler la dictée !!!!!
    Merciiii ! Ton blog est génial !

  13. Carotte's Gravatar Carotte
    19 mars 2013    

    Bonjour,
    je pratique la dictée réussite ! en effet, je n’enlève jamais de point pour une erreur (et pas faute!) d’orthographe mais je calcule le degré de réussite en pourcentage. Pour cela, il faut compter chaque mot (personnellement, je rajoute aussi les difficultés grammaticales au fur et à mesure qu’on les étudie en classe: majuscule, ponctuation, accord Sujet- verbe, accord dans le GN, les mots invariables, les homophones….)
    ensuite il suffit d’en faire un pourcentage et de préciser « de réussite! » c’est plus valorisant que – 6 pts car 6 erreurs ! Mes élèves vivent très bien la dictée car leur but n’est pas d’éviter des erreurs pour ne pas perdre des points mais d’en écrire le plus possible correctement pour faire grimper le pourcentage…
    J’espère avoir été assez clair ;-) !

    • Carotte's Gravatar Carotte
      19 mars 2013    

      il s’agit surtout d’une différence dans le système de notation, la plupart du temps, ces dictées sont préparées!

      • Gael's Gravatar Gael
        20 mars 2013    

        J’aime beaucoup l’idée, mais ce système d’évaluation n’est-il pas trop lourd à gérer et trop chronophage Pondering ?

  14. Chloé's Gravatar Chloé
    9 mars 2013    

    Bonjour,

    Je fais une dictée qui ressemble à la dictée dialoguée sauf que dans la classe plus personne ne connait l’alphabet !
    Les élèves peuvent poser toutes les questions qu’ils veulent mais il faut qu’ils se débrouillent pour poser des questions de type : « Est-ce que c’est au pluriel ? », « Est-ce que x s’écrit à la fin comme y » ? etc…
    Le problème, c’est que ce sont les meilleurs en orthographe qui participent et les élèves en difficulté n’écoutent pas tout le temps alors que les réponses sont données…

  15. Mary's Gravatar Mary
    18 février 2013    

    Bonjour!
    Merci pour toutes ces idées en dictée, une vraie mine d’or que je vais m’empresser de tester dans ma classe de CM2!

    Personnellement, je propose également de temps en temps une « dictée à l’envers » : un court texte avec des erreurs d’orthographe / de grammaire / d’accords… soulignées ou non selon les groupes de niveau, et que les élèves doivent corriger correctement, avec un travail de négociation orthographique, d’abord en petit groupe de 3-4 enfants, puis en mutualisation collective…

    Je ne sais pas si cet exercice mérite réellement le titre de « dictée », mais il permet de faire pas mal réfléchir les élèves :-)

    A bientôt!

  16. Bibi5's Gravatar Bibi5
    2 janvier 2013    

    Merci à Gaël et C. Glaizal pour ces très bonnes idées.

  17. C. Glaizal's Gravatar C. Glaizal
    30 décembre 2012    

    Coucou!!!
    Ton article sur la dictée m’a beaucoup intéressée, d’autant plus que j’ai déjà participé à une formation avec notre conseillère pédagogique…
    Je me permets de te transférer le lien ci-dessous qui décris quelques nouvelles formes de dictées :
    http://ww2.ac-poitiers.fr/ia16-pedagogie/IMG/pdf/Variations_dictees_hebdomadaires.pdf

    Le lien suivant explique comment partir d’une dictée pour faire de la production d’écrit:
    http://ww2.ac-poitiers.fr/ia16-pedagogie/IMG/pdf/De_dictee_a_production_ecrits.pdf

    Voili, voilou!!!Je ne sais pas si ça aidera quelqu’un!!!Quant à moi, je me lance, dès la rentrée de janvier, avec mes CM, dans la dictée noircie… On verra ce que ça va donner!!!

    Excellente fin 2012 à tous les lecteurs de ce blog et que 2013 soit porteuse de réussite et de satisfactions en tous genres!!!
    A bientôt!

    • Gael's Gravatar Gael
      3 janvier 2013    

      Merci beaucoup à toi de nous faire découvrir ces nouveaux types de dictées THANK-YOU !

      J’aime particulièrement l’idée de la dictée « noircie », que je vais moi aussi essayer dès la rentrée.

      Bonne année et bonne reprise à toi Happy-Grin !

  18. UnkleDark's Gravatar UnkleDark
    29 décembre 2012    

    1/2 journée ?! C’est énorme tout de même, déjà que 1 heure me semblait trop pour cela …

  19. 29 décembre 2012    

    Coucou! J’ai eu l’occasion de pratiquer la dictée négociée en classe et vraiment je la conseille vivement. Certes cela prend du temps si on veut la faire correctement….Quelques phrases (3/4) et toute l’après-midi y passe ou presque mais que c’est riche en discussions entre enfants et entre adulte et enfants. C’est aussi l’occasion pour nous de prendre une claque en voyant que certaines notions qu’on pensait acquises ne sont finalement pas en place…Vraiment enrichissant à tous les points de vue à mon sens!

  20. Nicolas's Gravatar Nicolas
    29 décembre 2012    

    J’avais fait mon mémoire sur la « négociation » orthographique, les ateliers de réflexion. Ca marche bien si les élèves s’y impliquent, sinon ça ne fait que passer le temps. Ca demande du temps, mais c’est plus riche bien souvent qu’une simple révision ou séance d’exercices, puisque ça regroupe ortho, grammaire … On doit alors penser sa dictée, courte, en fonction de cela.

  21. Tomtom's Gravatar Tomtom
    28 octobre 2012    

    J’utilise la « dictée en étapes ». En fait, 1 jour, on fait la première partie du texte. Le 2 ème jour, on corrige cette partie avec les élèves. Le 3ème jour, on fait le deuxième partie, puis le 4ème on corrige. Au final, les élèves ne font pas tout le même jour pour ne pas les « surcharger ».

    Si vous trouvez ma méthode pas bonne vous me le dîtes svp (je suis débutant).

  22. EmilieCE2CM1's Gravatar EmilieCE2CM1
    18 octobre 2012    

    J’oubliai !
    Je fais cette dictée escalier le lundi et les E ont une dictée de mots (d’après l’échelle Dubois Buyse) le vendredi (mais ces mots n’ont pas de rapport avec la dictée escalier du lundi).
    Encore une fois, la dictée de mots et la dictée escalier sont très bien expliquées sur le site de http://glayeul91.free.fr/monblog/

  23. EmilieCE2CM1's Gravatar EmilieCE2CM1
    18 octobre 2012    

    Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour ce site ! :-)
    Dans ma classe, d’après l’exemple de http://glayeul91.free.fr/monblog/, qui a elle-même repris l’idée de Cenicienta (ou Lutin Bazar ou Charivari ! Je ne sais plus), je pratique la dictée escalier : les élèves ont plus ou moins de mots à apprendre selon leur niveau. Le détail de ces dictées est bien expliqué sur le site de Glayeul et, pour moi qui ait des CE2/CM1, ça permet de bien différencier.
    De plus, cette dictée escalier est en lien avec l’oeuvre étudiée en Histoire des Arts, donc on fait d’une pierre deux coups !
    Bonne continuation.

  24. Lechartier's Gravatar Lechartier
    29 septembre 2012    

    J’apprécie énormément le travail que vous faites. C’est une mine d’or… J’ai aussi des CM1- CM2 et l’orthographe c’est difficile!! Toutes les semaines je leur fais faire : une dictée de phrases (le mardi matin) et une dictée de mots (le vendredi matin) – échelle du bois Buyse. Cela fonctionne sur tout l’établissement du CP au CM2 nous évaluerons ce projet d’école en fin d’année pour voir si le niveau progresse. Je vais mettre en place cette année votre idée sur la copie active. Il aiment travailler avec l’ardoise c’est ludique.
    Encore merci, cela fait plusieurs années que je viens « fouiner » sur votre site mais je n’ai jamais pris le temps de vous laisser un petit mail… alors le voici. Bon dimanche.

    • Gael's Gravatar Gael
      9 octobre 2012    

      Je suis content que tu ais franchi le pas et laissé une trace de tes visites ici !
      Bonne soirée, à très vite Pleasure !

  25. Marie's Gravatar Marie
    1 septembre 2012    

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces idees.
    J’aime bien le principe d’inverser les roles de temps en temps. Les eleves doivent etudier un texte de dictee a la maison. Un eleve me fait la dictee et ensuite je photocopie mon texte pour chaque eleve. Ils doivent trouver toutes les fautes, sans en rajouter et pour aider certains, je leur dis combien de fautes sont a trouver. Ils adorent utiliser le stylo rouge sur mon ecriture.

    (Desolee pour l’absence d’accents, j’ai un clavier americain et suis instit dans une ecole francaise aux USA)

  26. cé's Gravatar
    21 août 2012    

    Je pratique la dictée à questions : pour chaque phrase dictée, les élèves ont le droit de poser maximum 5 questions en tout auxquelles je ne peux répondre que par oui ou non.
    ex : est-ce que nager s’écrit avec un « g », est-ce que il faut « ée » à la fin d’électricité, y a-t-il « s » à la fin de filles, etc…
    Les enfants adorent, les plus en difficulté participent et prennent confiance en eux et ils réfléchissent à des questions pertinentes !!!

  27. nath's Gravatar nath
    13 juillet 2012    

    même la maîtresse a des failles en orthographe, surtout au début des vacances. Mais je me soigne !

  28. nath's Gravatar nath
    13 juillet 2012    

    Dans mon coin, nous utilisons la dictée négociée. Très chronophage et donc à utiliser en connaissance de cause ! Et en choisissant un texte ciblé sur une ou deux notions à vérifier ou à découvrir (CM) et surtout pas très long une ou deux lignes.
    La dictée est faite de façon classique, mais elle est copiée sur une feuille de brouillon. Ensuite par groupe de 3 ou 4, les élèves négocient l’orthographe du texte en faisant appel à leurs connaissances, et copient le résultat sur une feuille qui sera affichée au tableau.
    Alors ils négocient en grand groupe, l’orthographe de chaque mot (ou presque) en utilisant les leçons connues. Pour trancher, je les laisse utiliser le dictionnaire, les tableaux de conjugaison, ou leur mémo. parfois même j’insiste pour qu’ils le fasse histoire de ne pas avoir d’énormités dans la correction. Le brouillon est collé dans le cahier du jour, de français, enfin un truc sérieux, la proposition de la classe est copiée en dessus. Très intéressant, mais comme tout il y a des défauts : la confiance dans les « bons » en orthographe, le choix des groupes, le temps….
    Il n’empèche que c’est une expérience à mener de temps en temps, j’essai de tenir une fois par mois.

  29. Julie's Gravatar Julie
    13 juin 2012    

    Dictée, je ne sais si on peut l’appeler comme ça …

    mais régulièrement, j’écris un texte au tableau avec plein de fautes de grammaire, de vocabulaire, de conjugaison.
    Une activité qui se fait à l’oral, par groupe .. un point pour chaque erreur corrigée, un point enlevé pour chaque erreur ajouté
    Les règles du jeu :
    1. chaque correction doit être accompagnée de l’argumentation la plus précise possible en fonction du niveau (ne pas juste dire que c’est au pluriel mais que le sujet correspond à la 3ème personne du pluriel par exemple)
    2. tout le monde participe sinon un point enlevé par « non participation », on peut aider un camarade à répondre, s’il comprend et qu’il est capable de le dire à haute voix c’est que l’information a bien été transmise
    3. un point perdu à chaque erreur ajoutée, ça les oblige à s’écouter les uns les autres

    voilà ma petite alternative à la dictée

    • Jean Ferrer's Gravatar Jean Ferrer
      15 mars 2013    

      Ne jamais faire montrer de mots ou d’accords erronés . Les mauvaises habitudes se prennent vite.
      Un vieil inspecteur

      • marcf's Gravatar marcf
        19 décembre 2013    

        lol ! comme disent les jeunes. donc quand j’écris un mot sans fautes, ils ne font plus de fautes ? …………..Je ne crois pas.

  30. 23 avril 2012    

    et ladictee.fr ?
    Vous connaissez ?

    • Gael's Gravatar Gael
      25 avril 2012    

      Non, je ne connaissais pas, mais j’ai découvert grâce à toi un site bien utile : merci Wink !!

  31. 21 mars 2012    

    J’utilise parfois la « dictée segments ». Le texte est tronçonné en 20 segments (titre inclus). (avec des segments plus ou moins courts, c-a-d qu’un segment peut comporter parfois que 3 ou 4 mots). Chaque segment écrit sans faute permet de gagner 1 point. S’il y a 1 ou plusieurs fautes dans le segment, on ne gagne pas de point. Ce système encourage ceux qui font beaucoup de fautes. A la fin, je compte le nombre de segments « sans fautes », et il est très rare qu’un élève obtienne 0.

    • Gael's Gravatar Gael
      25 mars 2012    

      J’aime !
      J’essaie dès lundi matin, hé hé Pleasure !

  32. Stéphanie's Gravatar Stéphanie
    9 février 2012    

    Je pratique de temps en temps la dictée à point cumulés. Après sélection de dix difficultés à surmonter ( les élèves ne savent pas lesquelles !…), je fais la dictée en classe. Chaque élève part avec 0 point dans sa besace, et cumule deux points à chaque erreur surmontée. Les erreurs sur les autres mots sont évidemment corrigées, mais elles ne leur enlèvent aucun point.

  33. agnès's Gravatar agnès
    18 janvier 2012    

    je pratique la dictée frigo : je dicte quelques phrases à mes élèves. A la fin de la dictée, ils mettent leur cahier dans leur case (au frigo). J’affiche alors le texte au tableau et nous regardons les mots qu’ils ont mal orthographier en cherchant l’explication de la bonne orthographe.
    Puis le texte du tableau disparait et les cahiers sortent du frigo pour que les erreurs soient corrigées

    • Gael's Gravatar Gael
      18 janvier 2012    

      J’aime beaucoup l’idée… Je crois que je vais la tester avec mes élèves dès la semaine prochaine !
      Merci pour ce partage, Agnès Happy-Grin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

[+] Zaazu Emoticons Zaazu.com

Les romans exploités

livres.monecole.fr


Les meilleurs livres pour la classe à retrouver sur livres.monecole.fr

Publicités

Rechercher sur Moteur PE

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Commentaires récents